Coronavirus : de plus en plus d’aides aux entreprises

Alors que le confinement vient d’être prolongé au-delà du 15 avril, le gouvernement, les régions et départements intensifient leurs aides pour soutenir les entreprises.

Une nouvelle étape dans le plan d’aide aux entreprises est sur le point d’être franchie. Le gouvernement augmente au fil du temps ses mesures de soutien aux entrepreneurs. Il prévoit par ailleurs d’amender le fonds de solidarité, destiné aux TPE et aux indépendants, de 1,7 milliard d’euros. Des annonces devraient être faites en ce sens la semaine prochaine par le ministre de l’Économie et des Finances et celui de l’Action et des Comptes publics.

De 2000 à 5000 euros d’aide pour les entreprises en grande difficulté ?

Le 8 avril dernier, Bruno Le Maire a laissé à entendre que l’aide provenant du fonds de solidarité, disponible à partir du 15 avril, pourrait passer de 2 000 à 5 000 euros, pour les sociétés en situation de très grande difficulté, afin d’intégrer les loyers. Le fonds devrait également être étendu aux TPE en redressement judiciaire ou en procédure de sauvegarde.

Pour les PME dont les effectifs sont inférieurs à 100 salariés, la Banque de France se propose d’être votre médiateur en cas de refus de prêt. En dernier recours, les entreprises en difficulté pourront passer devant un comité local des financeurs départemental (préfet, services fiscaux, banques, bpifrance, Urssaf) afin de trouver des solutions possibles.

La région Hauts-de-France apporte (aussi) son soutien aux entreprises

Si votre entreprise rencontre des difficultés importantes, vous pouvez faire part de votre éventuelle demande de soutien par mail à l’adresse entreprises@hautsdefrance.fr ou en contactant le 03 74 27 00 27 ou le 03 59 75 01 00. Ces numéros sont ouverts pour répondre à vos questions, vous présenter des solutions et vous mettre en relation directe avec les services qui vous accompagneront.

Pour vous, la région Hauts-de-France a également mis en place un guichet public et gratuit d’accompagnement des TPE & PME, accessible en ligne, afin de vous apporter des informations complémentaires. Enfin, il vous est possible de télécharger un document qui recense l’ensemble de vos interlocuteurs privilégiés et des aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Téléchargez ce document.

L’Oise lance une aide destinée aux travailleurs non-salariés

Pour les travailleurs non-salariés (TNS) contraints de mettre en sommeil leur activité commerciale durant la crise par décision de l’État, notamment en fermant leur établissement, le Conseil départemental de l’Oise vient de lancer une aide d’urgence. D’un montant de 500 €, elle sera versée à titre personnel en une fois aux travailleurs non-salariés, indépendants et micro-entrepreneurs des secteurs les plus impactés par la crise liée au Covid-19, pour la période allant du 15 mars au 30 avril 2020.

Éligibilité, formulaire de demande… Cliquez ici pour en savoir plus sur l’aide départementale d’urgence.

La CCLO met à votre disposition les principaux documents dont vous pourriez avoir besoin pour votre entreprise :

Les services de la CCLO restent à votre disposition pour remonter toute information ou difficulté concernant vos entreprises en lien avec le Covid-19.

Posted in L'actu COVID