Festival de cinéma Branche & Ciné du 18 juin au 17 juillet 2021

Du 18 juin au 17 juillet 2021 se déroule la 3e édition du Festival Branche & Ciné, festival de cinéma « en forêt et sur la forêt », organisé par l’Office national des forêts des Hauts-de-France, Île-de-France et Normandie. 

Imaginez-vous au coeur de la forêt, le soir, confortablement installé dans un transat devant un écran géant entouré d’arbres centenaires scrutés par les yeux curieux de la faune forestière pour plonger dans l’univers d’un film. 

C’est à cette expérience inédite, sous la voute céleste, que le public est invité. Mais l’enjeu de Branche & Ciné est aussi de porter un autre regard sur la forêt. « La forêt est le cadre des projections plein air qui donnent au festival son ambiance unique ; mais surtout elle en est le sujet » précise Guillaume Benaily, responsable du festival pour l’Office national des forêts. Il complète : « Les oeuvres cinématographiques sélectionnées, contemporaines ou anciennes, questionnent nos représentations et nos imaginaires de la forêt. » 

L’idée de ce festival de cinéma « en forêt et sur la forêt » a vite rencontré l’intérêt des collectivités locales, dont l’investissement est déterminant pour le succès de l’événement. Il contribue ainsi localement à animer les territoires et propose une activité culturelle accessible au plus grand nombre – les projections en forêt sont gratuites – et en lien avec la nature. 

« Le cinéma est affaire d’imaginaires et de projections, c’est aussi l’activité culturelle la plus populaire qui permet à tout un chacun d’expérimenter l’ailleurs mais aussi autrui. C’est dans cette rencontre sensible, artistique et culturelle que le spectateur s’engage dans une ouverture au monde. », précise Nadia Meflah, présidente du comité de sélection. Grâce au festival Branche & Ciné, la forêt se présente comme le lieu de cette ouverture et le lien entre les hommes, leurs histoires, et les espaces naturels. 

À la découverte des forêts africaines

Cette édition est une invitation à découvrir la richesse des forêts du continent africain et la diversité de son cinéma.

Les projections débutent à la nuit tombée, à partir de 22h. L’accès est gratuit, dans la limite des places disponibles. Les transats étant à disposition en nombre limité, les spectateurs sont invités à venir avec leurs propres chaises longues ou pliantes. Se munir de vêtements chauds et d’une lampe-torche. 

Les films plein air seront diffusés en format cinéma (DCP). 

La nuit venue, des projections plein air proposent une nouvelle expérience de cinéma où perceptions et sensations se mêlent, lorsque les odeurs et les sons de la forêt rencontrent les émotions produites par les films projetés.

Des films à voir en plein air, en salles, en médiathèques, des films en VO et en VF, une sélection « jeune public », des ciné-débats et des ciné-concerts seront organisées dans les salles partenaires, en présence de cinéastes ou intervenants pour des rencontres uniques.

• 3 documentaires récents sur les forêts africaines d’aujourd’hui. 

6 courts métrages d’animations et des courts métrages pour petits et grands. 

Des films qui explorent les riches paysages naturels et forestiers de 16 pays du continent africain (Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo, République du Congo, Afrique du Sud, Tanzanie, Zambie, Éthiopie, République Centrafricaine, Cameroun, Rwanda, Sénégal, Mali, Sénégal, Bénin, Burkina Faso, Tunisie).

Des premiers films, des films inédits en France), des films africains primés ou sélectionnés dans de grands festivals internationaux abordant différents thèmes : contes africains, Animaux d’Afrique (oiseaux, singes), Safari en Afrique, la sorcellerie en Afrique, Faune et flore africaines, la guerre, sauvegarde de la forêt tropicale africaine… 

Les films de la sélection

Sur le thème de cette année, l’Afrique, la sélection consacre 24 films : 14 longs métrages, 3 documentaires, 6 courts métrages dont 6 adaptés au jeune public. Une invitation à regarder et comprendre la forêt d’un point de vue africain, pour tous les publics. 

Les longs métrages

L’ODYSSEE DE L’AFRICAN QUEEN (1951), film anglais de John Huston 

HATARI ! (1962), film américain de Howard Hawks 

YEELEN (LA LUMIERE) (1987), film malien de Souleymane Cissé 

KIRIKOU ET LA SORCIERE (1998), film français de Michel Ocelot. Sélection « jeune public » 

CHIMPANZES (2012), film américain de Mark Linfield et Alastair Fothergill Sélection « jeune public » 

DRÔLE D’OISEAUX (2013), film sud-africain de Wayne Thornley Sélection « jeune public » 

LAMB (2015), film éthiopien de Yared Zeleke Sélection « jeune public » 

MINGA ET LA CUILLERE CASSEE (2017), film camerounais de Claye Edou Sélection « jeune public » 

I AM NOT A WITCH (JE NE SUIS PAS UNE SORCIERE) (2017), film zambien de Rungano Nyoni. 

THE LAST OF US (2018), film tunisien de Ala Eddine Slim 

DUGA, LES CHAROGNARDS (2019), film burkinabé de Abdoulaye Dao et Hervé Eric Legani 

KETEKE (2019), film ghanéen de Peter Sedufia 

LA MISERICORDE DE LA JUNGLE (THE MERCY OF THE JUNGLE), (2019), film rwandais de Joël Karek 

NOTRE DAME DU NIL (2020), film rwandais de Atik Rahimi 

Les documentaires

MAKONGO (2019), documentaire centrafricain de Elvis Sabin Ngaibino 

LE DERNIER POUMON DU MONDE (2019), documentaire français de Yamina Benguigui 

THE GREAT GREEN WALL (2019), documentaire anglais de Jared P. Scott 

Les courts métrages 

TALES OF AFRICA, contes d’Afrique (2016), courts métrages malien, sénégalais, béninois, burkinabé, congolais coordonnés par Djilali Beskri Sélection « jeune public » 

Juliette Binoche : marraine et… intervieweuse

Considérée comme l’une des plus grandes actrices françaises, d’une grande exigence artistique, Juliette Binoche a tourné avec de prestigieux réalisateurs : Kieslowski, Minghella, Kiarostami, Techiné, Kawaze…

Depuis la création du festival, Juliette Binoche a accepté d’en être la marraine et anime un entretien à chaque édition avec un invité d’honneur du festival. Après Hayao. Miyazaki et Jacques Perrin, Juliette Binoche a non seulement mené un long et bel entretien avec Michel Ocelot, mais elle a troqué son habit d’actrice internationale pour celui de réalisatrice : une première dans sa remarquable carrière cinématographique. Elle a composé sa propre équipe technique en s’entourant de professionnels de talent, dont Eric Gautier chef opérateur de cet entretien et Sophie Brunet pour le montage.

Pour cette nouvelle édition du festival, Juliette Binoche a interviewer Michel Ocelot, invité d’honneur de cette troisième édition et créateur du film Kirikou, dans un entretien exclusif. Cette oeuvre originale sera diffusée dans le cadre du festival, lors des projections en forêt ou en salle. Une version longue de l’entretien est visible sur le site onf.fr.

Michel Ocelot, l’invité d’honneur

Michel Ocelot est l’invité d’honneur de la 3e édition du festival Branche & Ciné, après Hayao Miyazaki et Jacques Perrin. Réalisateur français de films d’animation, Michel Ocelot a vécu son enfance en Guinée. Autodidacte, il a consacré toute sa carrière au cinéma d’animation. Depuis le début, il écrit ses propres histoires, dessine les personnages de ses films et crée leur univers graphique. Il a réalisé Princes et Princesses, Kirikou et les Bêtes Sauvages, Azur & Asmar et Dilili à Paris.

Branche & Ciné mettra en avant le film qui a fait connaître Michel Ocelot au grand public, Kirikou et la Sorcière. Sorti en 1998, le film a été Grand prix du long métrage au festival international du film d’animation d’Annecy en 1999.

Télécharger le programme de la 3e édition du festival Branche & Ciné 

Télécharger le dossier de presse

Posted in Actualités